Parcours touristique en France (1951)


« Année touristique 1951 à travers la France »
Films documentaires
1951

41 000 km de voies ferrées, plus d’un million de km de routes et de chemins, un ciel sans limite mais balisé par 300 aérodromes font de la France un spectacle ouvert à tous dans ses coins les plus reculés.

Comment cette vidéo éclaire le patrimoine?

Ce film propose un parcours à travers l’hexagone et quelques unes de ses destinations touristiques. Chaque étape donne lieu à une présentation des monuments notables, des traditions locales, des paysages.

Le voyage commence en Bretagne avec ses ports de pêcheurs et les alignements de Carnac. En descendant la côte, et après un passage au pont Valentré à Cahors, il se poursuit dans les Pyrénées. De Biarritz, le narrateur passe à la Camargue et Sainte-Marie-de-la-mer. La cité des papes d’Avignon est l’étape suivante, et le parcours se poursuit dans les villages de Haute-Provence, en cheminant sous le pont du Gard et près du moulin d’Alphonse Daudet. Aux Baux-de-Provence le narrateur vante un village figé dans le temps. A Arles ce sont les vestiges gallo-romains et l’art roman qui sont célébrés. Après un détour par l’Alsace au moment des vendanges, cap sur les Alpes et ses stations de sports d’hiver. Le parcours se termine à Paris, où sont présentées les expositions de la saison, mais aussi dans les coulisses de la comédie Française; enfin, Yves Montand entonne une chanson sur Paris.

Ce sont au final autant de destinations potentielles qui sont présentées aux touristes français. Le commentaire prend soin de préciser à quelle époque de l’année il est préférable de faire sa visite. On devine déjà que le tourisme de masse est à venir, sur les plages de Biarritz et dans les stations de montagne des Alpes. Comme le titre le laisse entendre, la France a assez à offrir pour qu’un Français puisse visiter son pays toute l’année (à condition d’en avoir le temps et les moyens).

Si l’idée de patrimoine n’est pas encore conceptualisée à cette époque, elle est en germe dans ce rapport touristique au territoire. Le documentaire se focalise sur des lieux emblématiques en n’hésitant pas à recourir à ce qui semble aujourd’hui relever du cliché (Alsaciennes en coiffe…). Ce sont pourtant tous ces lieux incontournables de France, qui semblent fonder sa richesse, qui seront bientôt défendus et préservés au nom du patrimoine.


Commentaires

 Analyse média

Les films documentaires de ce type n’ont pas été diffusés à la télévision mais au cinéma. Jusque dans les années 1970 environ, avant la projection de chaque long métrage, les spectateurs voyaient une séquence d’actualités. Ces films ont disparus à cause de la concurrence de la télévision.

Détail à noter
A noter

Plus de vidéos
Dans la Patrimathèque
Une vidéo touristique sur Bourges ▶︎


Sur ina.fr

Un film de 1950 sur les châteaux en danger par manque de restauration et qui cherchent acquéreur ▶︎

Document bonus
▶︎


A découvrir

Le pont Valentré de Cahors ▶︎

 

Le pont du Gard ▶︎


Idée de visite

L’office de tourisme de Cahors et de sa région ▶︎


Parcours touristique en France (1951)