Fiche: le classement « monument historique »

 

fiche analyse

 

à retenir

  • le plus important niveau de protection dans la loi française
  • ce qui a été classé ne peut pas être déclassé

  Dates clé

  • 1819: création d’un budget pour les monuments historiques
  • 1830: création du premier poste d’inspecteur des Monuments historiques

graphique

Nombre d’édifices classés « Monument Historique » depuis le XIXe siècle

carte

Les monuments historiques par département

  voir aussi

La liste des sites et édifices classés Monument Historique sur le site du ministère de la Culture 

 

Qu’est-ce que le classement « monument historique » ?

 

Le concept de « monument historique » remonte à la Révolution française, et une administration leur est dédiée depuis le XIXe siècle. Il s’agit de la plus ancienne forme de protection en France.

A l’époque, la notion de patrimoine n’existe pas dans son sens actuel, et l’objectif de cette administration est de protéger les édifices anciens et prestigieux (préhistoire, antiquité, époque médiévale). Avec le temps, la notion de monument historique s’élargira un peu et de plus en plus d’édifices seront, selon la formule, « classés ».

Peuvent recevoir le titre de monument historique:

  • des œuvres architecturales
  • des jardins
  • du mobilier ancien

    Un musée des maladies à Montpellier (2006)

  • des paysages

 

 

A Montpellier, les collections de pathologies et de restes humains de la faculté de médecine sont considérés comme des monuments historiques.

 

 

Les Halles du Boulingrin posent problème à Reims (1999)

Un classement au titre de « Monument historique » est une formidable protection et garantie de survie : ce qui est classé ne peut plus être détruit, et l’État s’engage à ce qu’il soit préservé. Les coûts de cet entretien ne sont toutefois pas entièrement à la charge de l’État mais aussi des collectivités locales. Voyez l’embarras du maire de Reims, en 1999, devant un classement de monument historique qui ne lui plait pas.

 

 

Bibliographie
  • Arlette Auduc, Quand les monuments construisaient la Nation : le service des monuments historiques de 1830 à 1940, Comité d’histoire du ministère de la Culture, La Documentation Française, 2008.
  • Jean-Pierre Bady, Les monuments historiques en France, 2e éd. mise à jour., Paris, Presses universitaires de France, 1998.
  • Françoise Bercé, Des monuments historiques au patrimoine : du XVIIIe siècle à nos jours, ou « les égarements du cœur et de l’esprit », Paris, Flammarion, 2000.
  • Michel Melot, « Le monument à l’épreuve du patrimoine », Cahiers de médiologie, 7, 1999, p. 7‑19.
  • Dominique Poulot, Une histoire du patrimoine en Occident, XVIIIe-XXIe siècle: du monument aux valeurs, Paris, Presses universitaires de France, 2006.

Fiche: le classement « monument historique »