Fiche: l’Inventaire Général

 

fiche analyse

 

à retenir

  • doit recenser l’intégralité du patrimoine
  • recouvre une variété d’objets matériel
  • est un outil de documentation
  • ne sert pas à protéger

date clé

  • 4 mars 1964 : création de l’Inventaire Général

fiche biographique

chronologie

  • année 1970: la reconnaissance du « petit » patrimoine ▶︎

 

 

 

 

 

 

 

autres fiches

  • le classement Monument Historique ▶︎

voir aussi

  • Voir aussi: La base Mérimée qui recense le patrimoine architectural inventorié ▶︎

 

 

 

 

 

 

 

Qu’est-ce que l’Inventaire Général ?

 

Origine

De son nom complet « inventaire général du patrimoine culturel », et à l’origine « inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France », il a été créé en 1964 par André Malraux.

Il trouve son origine d’une crainte: celle de voir disparaitre des pans entiers du patrimoine français. Il s’intéresse à tous les types de création, selon la formule d’André Malraux il va « de la cathédrale à la petite cuillère », c’est à dire des monuments historiques aux objets plus populaires du quotidien.

Le terme « patrimoine » aurait en fait tout aussi bien pu figurer dans l’intitulé de ce service, mais à l’époque de sa création il n’était pas encore d’un usage courant.

 

But

Son but est de recenser tous les objets et les édifices dignes d’intérêt. Ce n’est pas un outil de protection, mais il peut servir de repérage avant la protection. Car pour pouvoir protéger, il faut d’abord savoir ce qui mérite de l’être. L’Inventaire général est donc une vaste entreprise de documentation.

Recensement des richesses d’Alsace (1970)

Les équipes comportent des spécialistes de plusieurs disciplines (archéologue, ethnologie, histoire, art…) ainsi que des photographes. Elles réalisent un travail scientifique de documentation du patrimoine français. Grace à l’Inventaire, la « valeur » patrimoniale est donc administrée de manière scientifique. Pour exemple, les équipes de l’Inventaire ne retiennent jamais la beauté comme critère de patrimonialisation. Pour autant la procédure n’a rien d’automatique, et les personnels s’interrogent souvent (faut-il retenir l’unique ou le typique? L’authentique ou aussi ce qui a été transformé? etc.)

Inventaire des richesses du Finistère (1969)

 

Le tout premier canton de France inventorié fut celui de Carhaix-Plouguer. Une émission de 1969 a suivi cette initiative inédite et ce travail nouveau.

Un objet inventorié n’est pas immédiatement classé monument historique, les deux procédures sont séparées.

 

Depuis 2014, l’Inventaire est géré non plus par l’Etat mais par les régions. Cette décentralisation lui permet donc d’être au plus proche des territoires concernés et embrasse davantage les identité régionales.

 

Bibliographie
  • Babelon Jean-Pierre et Chastel André, La notion de patrimoine, Paris, France, Editions du C.N.R.S., 1981.
  • Heinich Nathalie, La fabrique du patrimoine : « de la cathédrale à la petite cuillère », Paris, Maison des sciences de l’homme, 2009.

Fiche: l’Inventaire Général