Le littoral breton menacé par le béton (1972)


« Halte aux programmes immobiliers les pieds dans l’eau »
La France défigurée
20/02/1972
2e chaîne

 

Et avant qu’il ne soit trop tard, regardons ensemble un coucher de soleil à la Foret Fouesnant sans mur de béton.

Comment cette vidéo éclaire le patrimoine?

Les journalistes de La France défigurée se rendent dans la commune de la Forêt-Fouesnant, proche de Concarneau, pour rendre compte d’un projet d’aménagement polémique : la construction d’un ensemble d’immeubles de trois à sept étages de haut sur le bord de mer.

Les promoteurs immobiliers sont accusés de défigurer les rivages par de tels projets. Surtout, les journalistes dénoncent une inégalité : le fait de réserver la beauté du littoral aux privilégiés qui pourront se payer un appartement au bord de la plage. Le projet bouchera en effet le panorama aux habitants du centre-bourg. Les journalistes dénoncent un « mépris » des touristes et des habitants.

Le patrimoine ici défendu est naturel et paysager. Comme l’affirme un intervenant, « Le charme typiquement breton de cet endroit est dû à ces anses qui font une véritable communion de la mer et des terres bretonnes. »

Si l’opinion est partagée dans la commune de La Forêt-Fouesnant, c’est parce que les enjeux économiques et écologiques se mélangent sur ce type de dossier. « La population est divisée : pour les uns, c’est une politique qui doit favoriser l’expansion économique, pour les autres, il s’agit du massacre de la Bretagne. »


Commentaires

 Analyse média

Cette émission s’insère dans les débats sur l’aménagement des littoraux. La France défigurée est un programme pionnier sur ce sujet. Les journalistes de l’émission essaient autant que possible d’interroger les acteurs directement impliqués dans les projets incriminés. Les journalistes les mettent en cause par leurs questions et par le montage. Ici c’est l’architecte du projet qui est en difficulté. Ce parti pris des journalistes a déplu aux promoteurs immobiliers et à certains élus qui ont cherché à faire pression sur les responsables de l’émission, Michel Péricard et Louis Bériot.

Détail à noter
L’un des experts interrogés par les journalistes est le ministre Robert Poujade. Habitué de l’émission, il est le témoin des relations privilégiés qu’entretient Michel Péricard, producteur de La France défigurée, avec la majorité au pouvoir.

Plus de vidéos

Dans la Patrimathèque
Une vidéo de Chefs d’œuvre en péril sur l’aménagement réussi – ou raté – des plages françaises 

Sur ina.fr
Une autre émission de La France défigurée consacrée aux conséquences environnementales de l’urbanisation des calanques sur la Côte d’Azur ▶︎

Document bonus
Dans une interview donnée en 1972 à Télérama, le producteur Michel Péricard expliquait la raison pour laquelle il était si important pour lui d’intervenir en Bretagne ▶︎


Thématiques à explorer
#années 1970: la nature est un patrimoine ▶︎
#les polémiques ▶︎


Qui est-ce?
Fiche biographique de Louis Bériot et Michel Péricard ▶︎


Idée de visite
Les visites à faire à La-Forêt-Fouesnant et dans toute la riviera bretonne ▶︎


A découvrir
La baie de la forêt, région naturelle de Bretagne autour de La-Forêt-Fouesnant ▶︎


Le littoral breton menacé par le béton (1972)

Interview à Télérama

 

– Y a-t-il des combats inutiles ?
– La tour Montparnasse, à Paris, par exemple. Quand nous avons commencé l’émission elle était au quinzième étage… nous n’aimons pas ce genre de combat. De même nous n’allons pas beaucoup sur la Côte d’Azur. Le mal est fait. Nous préférons sillonner la Bretagne ou la Corse pour éviter que ces rivages deviennent des murs de béton.

Lengliney Michel, « Entretien avec Michel Péricard », Télérama, n°1186, 8 octobre 1972, p.18-19.